Montag, 30. Juni 2014

Dernier chapitre dans l'affaire Kimyongür ?

Les autorités judiciaires turques venaient de réactiver un mandat d'arrêt international contre sa personne sous l'accusation fallacieuse d'«appartenance à une organsiation terroriste». Après avoir été placé en garde à vue au commissariat de Cordoue puis incarcéré à la prison de haute sécurité de Soto del Real à Madrid, il avait été remis en liberté sous caution. [Voir notre dossier]. Cinq mois plus tard, Bahar était une nouvelle fois appréhendé par la police, toujours sous le coup du même mandat turc, cette fois à l'aéroport Orio di Serio de Bergame en Italie, pays où il devait donner une série de conférences sur le Moyen-Orient. Au bout de 111 jours de détention puis d'assignation à résidence, la Cour d'appel de Brescia l'avait totalement innocenté, écartant toutes les préventions contenues dans le mandat d'arrêt turc vieux de près de 10 ans. [Voir notre dossier] On attendait donc que la justice espagnole prenne enfin une décision dans cette incroyable affaire. Nous venons d'apprendre que Bahar est convoqué devant l'Audience nationale à Madrid ce mardi 1er juillet à 11h. Nous espérons que le juge Bermudez prendra la même décision positive à l'égard de Bahar que celle rendue à la fois par les autorités italiennes en mars 2014 et déjà par les autorités néerlandaises en juillet 2006. Nous vous appelons donc à rester sur le qui-vive et à prêter attention aux informations que nous ne manquerons pas de vous communiquer dans les plus brefs délais. Le Comité pour la Liberté d’Expression et d’Association (CLEA) www.leclea.be

Keine Kommentare:

Kommentar posten